Théma HEROÏC FANTASY


« Il fut un âge de rêve, où des royaumes resplendissants s’étalaient comme des manteaux bleus sous les étoiles. » (Robert Howard, "La Chose dans la Crypte")

Sous-genre important de la littérature fantastique anglo-saxonne, l’héroïc-fantasy est née à mi-chemin entre le 19ème et le 20ème siècle, sous la plume inspirée d’auteurs hors pair tels que Robert E. Howard (les aventures de « Conan le Barbare »), J.R.R. Tolkien (la trilogie du « Seigneur des Anneaux »), Lord Dunasny (« La Fille du Roi des Elfes ») ou Clark Ashton Smith (les cycles d’ « Hyperborée » et de « Zothique »). Les récits d’héroïc-fantasy se situent tous dans un monde imaginaire peuplé de créatures étranges, et sont dominés par la figure d’humains héroïques et intrépides. Nains, Elfes, Goblins, Trolls, dragons, démons et sorciers s’y croisent ainsi allégrement, au sein de royaumes grandioses et de forêts séculaires où végétaux et minéraux sont souvent dotés d’âmes anthropomorphes.

Fortement inspiré par la mythologie nordique, par les légendes arthuriennes et par quelques œuvres artistiques maîtresses dont la moindre n’est pas l’opéra « L’Anneau des Nibelungen » de Richard Wagner, l’univers de l’heroïc-fantasy prend pied dans une époque hybride et parallèle, mixant des éléments empruntés au moyen âge, à la préhistoire et à l’antiquité. D’où son autre appellation traditionnelle : « Sword and Sorcery », autrement dit « épée et sorcellerie », imaginée par l’écrivain Fritz Leiber. De nombreux illustrateurs en ont tiré de magnifiques peintures souvent passées à la postérité, notamment Frank Frazetta et Boris Vallejo.

Etrangement, le cinéma tarda à s’y pencher, malgré l’impulsion donnée par Fritz Lang et son impressionnant Nibelungen en 1924. Il faudra donc attendre le tout début des années 80, avec Conan le Barbare de John Milius et Excalibur de John Boorman, pour que les cinéastes américains et italiens n’y trouvent enfin une source vivace d’inspiration. Dès lors se bousculèrent sur les écrans moult sous-Conan plus ou moins inspirés (Ator, Dar l’Invincible, L’Epée Sauvage), des réadaptations vaguement médiévales de l’univers de La Guerre des Etoiles (Krull, Willow) et des œuvres audacieuses à mi chemin entre les romans de chevalerie et les contes de fées traditionnels (Dark Crystal, Legend). Le genre s’essouffla quelque peu à la fin des années 80, jusqu’à ce que Peter Jackson ne le ravive et ne le bouleverse à tout jamais en 2001 avec sa somptueuse trilogie du Seigneur des Anneaux, prompte à marquer une date définitive dans l’histoire du cinéma.


© Gilles Penso
FILMS CHRONIQUÉS:
1981: Excalibur de John Boorman
1981: Conan le Barbare de John Milius
1981: Le Dragon du Lac de Feu de Matthew Robbins

1982: Dar l'Invincible de Don Coscarelli
1983: Krull de Peter Yates
1984: Conan le Destructeur de Richard Fleischer
1985: Legend de Ridley Scott
1985: Kalidor, la légende du talisman de Richard Fleischer

1987: Les Barbarians de Ruggero Deodato 
1988: Willow de Ron Howard
1999: Beowulf de Graham Baker
2000: Donjons et Dragons de Courtney Solomon
2001: Le Seigneur des Anneaux : la Communauté de l'Anneau de Peter Jackson
2002: Le Seigneur des Anneaux: Les Deux Tours de Peter Jackson
2003: Le Seigneur des Anneaux: Le Retour du Roi de Peter Jackson
2005: Le Monde de Narnia: Le Lion, la Sorcière Blanche et l'Armoire Magique d'Andrew Adamson  

2006: Eragon de Stephen Fangmeier
2006: 300 de Zack Snyder
2008: Le Monde de Narnia: Le Prince Caspian d'Andrew Adamson
2009: Solomon Kane de Michael J. Bassett
2012: Blanche Neige et le Chasseur de Rupert Sanders
2012: Le Hobbit : Un Voyage Inattendu de Peter Jackson  
2013: Le Hobbit, la Désolation de Smaug de Peter Jackson